jeudi 15 décembre 2011

Audience de Wikipédia (I)

Je commence une série de billets sur l'audience de Wikipédia. Le premier billet porte sur l'audience Internet fixe (domicile, bureau, bibliothèques, cybercafés...) à l'aide de la méthode user centric (mesure basée sur un panel d’internautes). Médiamétrie publie l'audience de Wikipédia (toutes langues confondues) ainsi que l'audience de l'ensemble des sites de Wikimedia Foundation. L'écart entre les deux étant insignifiants (160 000 visiteurs uniques en octobre 2011), je me contente d'étudier l'audience de Wikipédia.

Internet fixe

En France, Médiamétrie publie chaque mois l'audience des 30 sites Internet les plus consultés.

Wikipédia est apparu dans ce classement en janvier 2006 avec 3 056 000 visiteurs uniques (VU). Un an plus tard, le site est passé de la 28e à la 10e place avec 7 971 000 VU. Le seuil psychologiques des 10 millions de VU a été franchi en janvier 2008 et celui des 15 millions de VU en septembre 2009.
Évolution du nombre de visiteurs uniques de Wikipédia
entre janvier 2006 et octobre 2011 (source : Médiamétrie)
Depuis l'audience fluctue entre 14 et 19 millions de VU. L'audience fluctue fortement au long de l'année, avec une chute de la fréquentation durant l'été. Les français ne consultent pas Wikipédia sur la plage. Le développement de l'internet mobile viendra peut être modifier ce constat.
Évolution du nombre de visiteurs uniques de Wikipédia
sur les 24 derniers mois (source : Médiamétrie)
En octobre 2011, Wikipédia a été consulté par 18 564 000 visiteurs uniques. En décembre 2010, Médiamétrie estimait à 38,3 millions le nombre de personnes qui se sont connectées à Internet.

Un internaute sur deux consulte Wikipédia.
Un français sur quatre consulte Wikipédia.

Wikipédia est le 7e site le plus consulté en France, rivalisant avec Orange, Pages jaunes, Leboncoin...
Taux de pénétration de Wikipédia (source : Médiamétrie)


Depuis quelques mois, Médiamétrie publie également le nombre de visiteurs uniques par jour. En octobre 2011, 2 235 000 visiteurs uniques ont visité Wikipédia.

Le succès de Wikipédia prouve qu'il est possible (avec du temps et de la persévérance) d'avoir un site web non-marchand dans les 30 sites les plus consultés en France. Ce n'est pas le seul, impots.gouv.fr attire de nombreux internautes au mois de mai ;)

dimanche 11 décembre 2011

Audience des sites culturels français

Pour compléter mon récent post sur le trafic de Wikisource, je vous présente un panorama non exhaustif des principaux sites culturels publics français.

La principale source d'information est le rapport d'activité qui donne un peu d'information sur l'audience du site internet. On doit souvent se contenter d'un chiffre annuel, alors qu'on peut y apprendre le nombre de dépliants en anglais, japonais ou pour les mal-voyants distribués. Les communiqués de presse lors des refontes des sites, les appels d'offre et les présentations pdf ou ppt sont également des sources d'information. L'information est donc accessible publiquement mais demeure rare.

Consultation des bases de l'inventaire du patrimoine en 2010 (source) :
  • Mérimée : 6 207 631
  • Palissy : 3 212 106
  • Mémoire (nombre d'images consultées) : 8 731 109
Consultation des sites internet des principaux musées en 2010 :
Bibliothèques :
Divers :
  • Photothèque de la RMN : 35 millions de pages vues et 2 millions de visiteurs uniques (rapport d'activité 2010, p.97)
  • Site du ministère de la Culture : 6,6 millions de pages vues par mois (ActuaLité)
  • Culture.fr : 789 813 visites, 6 823 322 pages vues, 620 726 visiteurs uniques en septembre 2011 (stat@gouv)

mardi 6 décembre 2011

Géolocalisation d'une zone

Wikimedia Commons poursuit son effort de géolocalisation. Jusqu'à présent, les bénévoles se contentaient d'indiquer les coordonnées d'un point. Il est dorénavant possible d'indiquer les coordonnées d'une zone (la fonctionnalité existe en fait depuis 2007 mais elle est passée inaperçue). Cela peut servir à géolocaliser une commune, un cimetière, une cathédrale, etc.

Manuellement, cela demeure fastidieux car il faut indiquer plusieurs points (un outil récupérant les coordonnées d'une zone dessinée serait très utile). Pour le cimetière du Père-Lachaise, cela donne :
2.38796,48.862527,0
2.395681,48.864687,0
2.400393,48.859823,0
2.396359,48.857727,0
2.394728,48.857558,0
2.392269,48.859195,0
2.391368,48.858871,0
2.390791,48.859838,0
2.389213,48.859633,0
2.38796,48.862527,0
Et l'on obtient :



Le modèle {{GeoPolygon}} gère également OpenStreetMap. Je n'ai pas trouvé de moyen facile pour obtenir l'identifiant d'OSM.

Des discussions sont en cours pour savoir comment intégrer ce modèle aux modèles existants. GeoPolygon est dorénavant intégré au modèle {{Institution}}

Cookie, GFDL CC-BY-SA 3.0